Il mène tout le monde a la baguette.
Il ne croit qu'à la loi, tant que c'est lui qui la fait.

Le Dominateur ne lâche jamais. Comme le Tyran, il est paralysé s'il n'exerce pas un certain contrôle sur tout. Cependant, contrairement au Tyran, il ne recourt pas toujours à la colère ou à la méchanceté pour atteindre ses fins. Souvent, le Dominateur use plutôt de flatterie et de manipulation.

Le Dominateur n'a pas l'esprit d'équipe et répugne à déléguer son autorité, essayant de faire tout lui-même. Si les choses ne se font pas comme il le souhaite, il se fâche ou cesse de s'y intéresser, car il croit que c'est lui qui doit tout orchestrer. Il s'expose à une vie de frustration et de déception, du fait qu'il va toujours à contre-courant et il force le cours des choses. Quand la situation n'évolue pas comme il le désire, il panique et devient encore plus hargneux ou manipulateur.

Le Dominateur se met en rogne quand il n'a pas le contrôle de la situation, si insignifiante soit-elle. Anita, l'une de mes clientes, s'est rendu compte que son mari, Philippe, un Dominateur, était à tel point incontrôlable qu'elle a dû demander le divorce.

Un jour, ils sont partis faire une promenade en voiture dans le désert, en écoutant la radio. À un moment donné, ils n'entendaient plus que de la friture. Philippe essayait de régler le poste, mais en vain. Il jurait comme un charretier. Exaspéré, il a arrêté la voiture et en est descendu. Il a sorti un pied-de-biche du coffre avec lequel il a arraché le poste du tableau de bord, l'a jeté par terre et a commencé à lui donner de grands coups. Anita n'en revenait pas. De crainte qu'il s'en prenne à elle, elle n'a pas osé parler.

Ce qui est paradoxal, c'est que le Dominateur n'arrive pas à se dominer lui-même. S'il ne peut exercer quelque emprise sur une personne, sur une situation, voire sur un objet, il perd le contrôle de lui-même. C'est le genre de personne à enfoncer le poing dans un mur quand la situation ne va pas comme il le veut.

Personne ne doit tenir les autres en laisse au point de les empêcher d'agir. Si c'est le cas, ils se briseront sur le plan émotionnel ou physique. Songez au papillon : si vous l'attrapez et le retenez trop fort, ses ailes se briseront ; vous finirez par détruire sa beauté de même que sa vie.

Technique à utiliser pour neutraliser l'acidité de ces personnes afin qu'elles deviennent moins toxiques pour vous :

Le Dominateur n'est pas content s'il ne dirige pas tout. Les enfants ont besoin d'être dirigés jusqu'à un certain point, mais les adultes - qui ont leurs propres idées et valeurs - trouvent insultant et humiliant d'être dominés par quelqu'un.

Vous devez fixer des limites au Dominateur. Dites-lui que cela ne vous regarde pas qu'il essaie de dominer son entourage, mais que cela vous regarde s'il essaie de vous dominer, vous. Au moindre signe de comportement dominateur, réagissez en utilisant la technique de l'affrontement. La technique du miroir peut aussi être efficace, car le Dominateur regimbera immédiatement si vous essayez de le dominer. Il ne supporte pas qu'on lui fasse ce qu'il fait aux autres. Sachez que si vous persistez à refléter son comportement, il est probable qu'il vous attaquera verbalement avec beaucoup de véhémence. Toutefois, quand il aura fait l'expérience d'être mené par le bout du nez, il cessera sans doute d'essayer de vous dominer.

José essayait de régenter la vie de Laurette. Non seulement il commandait pour elle dans les restaurants, mais il choisissait ses vêtements, sa coiffure et son maquillage. Un beau matin, ayant décidé de lui rendre la monnaie de sa pièce, Laurette a choisi dans la garde-robe de José les vêtements qu'il porterait ce jour-là, y compris les souliers et les chaussettes, et les a étalés sur le lit. Irrité, José s'est mis à crier : "Tu n'es pas ma mère ! tu ne vas pas me dire quoi porter. Je ne veux pas porter ce complet aujourd'hui. Cesse d'essayer de me dominer". Laurette l'a regardé droit dans les yeux et lui a dit : "C'est exactement ce que je ressens quand tu essaies de me dicter ce que je dois porter".

José n'a plus jamais tenté de décider des vêtements de Laurette. Elle projette d'utiliser la technique du miroir la prochaine fois qu'il tentera de commander pour elle au restaurant.

Avec le Dominateur incorrigible, il faut recourir à la technique de la furie. Tenez-vous bien droit, bombez le torse et criez bien fort que vous refusez qu'on vous domine ou qu'on vous dise quoi faire, que vous êtes un adulte capable de prendre vos propres décisions. Incluez quelques jurons pour que le Dominateur comprenne bien que vous êtes furieux.

Si rien n'est efficace, que le Dominateur tente toujours de vous dominer et que vous en êtes irrité et frustré, coupez-le de votre vie, faute de quoi vous perdrez votre identité et votre capacité de penser par vous-même.

Lillian Glass