DSC09828

A l'inconnue qui passe
Sans mot dire et sans trace,
Je dédie un poème
Pour écrire que je l'aime.

C'est un bus, un métro,
Ou au bar d'un bistro.
Tu es là, silencieuse,
Dans le jour qui se creuse.

Tu es telle la lune
Au-dessus des lagunes
Et ton âme rayonne
Dans mon coeur qui frissonne.

Harmonie d'un instant,
Exception dans le temps.
Je t'aime à la folie,
Mais sans faire aucun bruit....

Frédéric Gerchambeau