22 novembre 2011

Le Temps et l'Eternité

  On apprend l'eau - par la soif La terre - par les mers qu'on passe L'exaltation - par l'angoisse - La paix - en comptant ses batailles - L'amour - par une image qu'on garde Et les oiseaux - par la neige Emily Dickinson  
Posté par Leirisanne à 11:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 octobre 2011

Le noyer

Je suis tout imprégné de mer et sur ma tête écument les nuéesDans le jardin de Gulhané, voilà que je suis un noyerUn vieux noyer tout émondé, le corps couvert de cicatricesNul ne le sait, ni toi, ni même la police.Dans le jardin de Gulhané, voilà que je suis un noyerEt tout mon feuillage frémit comme au fond de l'eau le poissonEt comme des mouchoirs de soie, mes feuilles froissent leurs frissonsArrache-les, ô mon amour, pour essuyer tes pleurs.Or mes feuilles, ce sont mes mains, j'ai justement cent mille mainsDe cent mille mains je... [Lire la suite]
Posté par Leirisanne à 11:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 octobre 2011

Que ferais-je

  que ferais-je sans ce monde sans visagesans questionsoù être ne dure qu'un instant où chaque instantverse dans le vide dans l'oubli d'avoir étésans cette onde où à la fincorps et ombre ensemble s'engloutissentque ferais-je sans ce silence gouffre des murmureshaletant furieux vers le secours vers l'amoursans ce ciel qui s'élèvesur la poussière de ses lestsque ferais-je je ferais comme hier comme aujourd'huiregardant par mon hublot si je ne suis pas seulà errer et à virer loin de toute viedans un espace pantinsans voix parmi... [Lire la suite]
Posté par Leirisanne à 08:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 septembre 2011

Il n'y a pas de chemin

  Jamais je n'ai cherché la gloire Ni voulu dans la mémoire des hommes Laisser mes chansons. Mais j'aime les mondes subtils Aériens et délicats Comme des bulles de savon. J'aime les voir s'envoler, Se colorer de soleil et de pourpre, Voler sous le ciel bleu, subitement trembler, Puis éclater. A demander ce que tu sais Tu ne dois pas perdre ton temps Et à des questions sans réponse Qui donc pourrait te répondre ? Chantez en coeur avec moi : Savoir ? Nous ne savons rien. Venus d'une mer de mystère Vers une mer inconnue... [Lire la suite]
Posté par Leirisanne à 09:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 août 2011

Merci à la vie

 Merci à la vie qui m'a tant donné.Elle m'a donné deux yeux et quand je les ouvreJe distingue parfaitement le noir du blancEt là-haut dans le ciel, un fond étoiléEt parmi les multitudes, l'homme que j'aime.Merci à la vie qui m'a tant donné.Elle m'a donné d'entendre, oreilles grandes ouvertesEnregistrer nuit et jour grillons et canaris,Marteaux, turbines, aboiements, orages,Et la voix si tendre de mon bien-aimé.Merci à la vie qui m'a tant donné.Elle m'a donné la voix et des lettresAvec lesquelles je pense les mots, et je... [Lire la suite]
Posté par Leirisanne à 20:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 août 2011

Aube et crépuscule

    Que le soleil est beau quand tout frais il se lève,Comme une explosion nous lançant son bonjour !- Bienheureux celui-là qui peut avec amourSaluer son coucher plus glorieux qu'un rêve !Je me souviens ! J'ai vu tout, fleur, source, sillon,Se pâmer sous son oeil comme un coeur qui palpite...- Courons vers l'horizon, il est tard, courons vite,Pour attraper au moins un oblique rayon !     Mais je poursuis en vain le Dieu qui se retire ;L'irrésistible Nuit établit son empire,Noire, humide, funeste et pleine... [Lire la suite]
Posté par Leirisanne à 19:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 août 2011

Le parc déserté

 Les pesants papillons ont alangui les fleurs,Le cytise odorant et la belle mélisseInfusent doucement dans la grande chaleur,Le soleil joue et luit sur les écorces lisses ;Anna de Noailles "Bittô"
Posté par Leirisanne à 10:20 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
27 juillet 2011

Renaissance

    Sous le velours âpre des moussesLa blessure ancienne a guéri,Et la sève d'un tronc meurtriÉclate en glorieuses pousses.Nérée Beauchemin "L'érable"
Posté par Leirisanne à 10:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 juillet 2011

Le saule-pleureur

  J'aime à glisser, aux rayons d'une étoile,Entre les cils qui bordent ses doux yeux ;J'aime à jouer dans les plis de son voileEt dans ses longs cheveux. Charles Doualle  "Le Sylphe"  
Posté par Leirisanne à 11:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 juillet 2011

Coucher de soleil sur la ville

    Je veux, pour composer chastement mes églogues,Coucher auprès du ciel, comme les astrologues,Et, voisin des clochers, écouter en rêvantLeurs hymnes solennels emportés par le vent.Les deux mains au menton, du haut de ma mansarde,Je verrai l'atelier qui chante et qui bavarde ;Les tuyaux, les clochers, ces mâts de la cité,Et les grands ciels qui font rêver d'éternité.Il est doux, à travers les brumes, de voir naîtreL'étoile dans l'azur, la lampe à la fenêtre,Les fleuves de charbon monter au firmamentEt la lune verser... [Lire la suite]
Posté par Leirisanne à 19:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]