25 novembre 2014

Ma bibliothèque

Ma bibliothèque idéale est un lieu ouvert aux amis et aux gens de passage qui parfois trouvent là de quoi se distraire ou se nourrir. Les autres passent librement leur chemin... ou s'attardent simplement pour regarder et bavarder. Elle se trouve entre deux troncs d’arbres dont les larges houppiers se rejoignent afin de la protéger de la pluie. Les livres sont rangés sur des étagères de planches brutes, parfois sur des plaques d'ardoise. Les lectures en cours s’empilent au sol sur de larges rondins de frêne servant également de... [Lire la suite]
Posté par Leirisanne à 19:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 novembre 2014

Avec le vent

  Seule au sommet de la montagne, j'écoute et je vois le silence sans forme du vent... Invisible, il touche. Immatériel, il frôle, dérange et brise, envole les nuages, sculpte la neige et affûte la glace. Seules sont visibles, entre les falaises bleues, les spirales de l’oiseau ivre pris dans les tourbillons... Hêtres chantants aux flancs des roches, harpes brutes remontées du fond des gorges, franges soufflées sur la crête des vagues, pierre qui roule jusqu’à la rivière et tombe... écume, cercles, rondes de feuilles,... [Lire la suite]
Posté par Leirisanne à 19:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 novembre 2014

Les lapsus

  On connaît le lapsus linguae (« Ma fourche a langué, euh... ») et le lapsus calami (erreur d'écriture d’abord avec le calame - roseau taillé pour l’écriture - puis par extension la plume ou le stylo d’aujourd’hui)... Mais on a cherché longtemps un équivalent pour la faute de frappe. François Campan, linguiste, propose à ce sujet : "Le Lapsus freudien est très rare à l’écrit. On ne peut pas le confondre avec des fautes d’orthographe ni des fautes de frappe car, comme un acte manqué, il est en général réussi et la plupart du... [Lire la suite]
Posté par Leirisanne à 19:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 novembre 2014

A la manière de... Raymond Devos

Cette nuit, j’ai pas fermé l’œil. Enfin, quand je dis « pas fermé l’œil »… j’en ai bien fermé un, mais c’était pas le bon. C’était le mauvais œil. Je lui ai ordonné de rentrer dans sa coquille, mais il a fait la sourde oreille. Alors je l'ai surveillé du coin de l’œil toute la nuit, et j’ai fini par tourner de l’œil... C'est pour ça que ce matin, je n’ai plus les yeux en face des trous !   Comme j’avais des courses à faire, je suis sortie quand même, mais je n’y voyais goutte et en traversant la rue, j’ai failli me faire... [Lire la suite]
Posté par Leirisanne à 10:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]