bastetVous aimez les chats, mais connaissez-vous leur histoire, à travers les siècles et les civilisations ?

Nocturne et indépendant, le chat fut domestiqué par les égyptiens vers 2000 avant Jésus-Christ, puis considéré comme l’animal de la déesse Bastet. Il était notamment associé au symbole de protection. Par la suite, les chats furent momifiés, et représentés sous la forme de femmes à têtes de chat.

Après l’Egypte les chats firent leur apparition en Grèce et à Rome, où on les considérait comme des attributs de la Déesse Diane.

Le chat était pour les Celtes le symbole de puissances maléfiques, ce qui lui valait d’être rituellement sacrifié. Les Germains du nord, au contraire, représentaient la déesse Freya (déesse de l'amour et de la fertilité) dans un char tiré par des chats nommés "amour maternel" et "tendresse".

Dans la tradition chinoise, il passait pour écarter les esprits du mal, même si l’entrée d’un chat dans une maison était perçue comme un présage de pauvreté.

Aux alentours du 13ème siècle, l’Eglise, afin de contrer les rites païens encore très ancrés, lance une campagne contre la sorcellerie, et assimile le chat à des croyances diaboliques. En effet, un mythe disait qu’avant la création du monde, une déesse de l’obscurité s’appelant Diane aimait Lucifer qui possédait un chat noir. Ils eurent ensemble une fille, qu’ils nommèrent Aradia. Lucifer envoya sa fille et son chat sur la Terre, afin qu’ils enseignent aux hommes la magie noire. L'Inquisition dépeint donc la sorcière comme un être solitaire et asocial, et comme les vieilles femmes seules ont souvent un chat pour animal de compagnie, elles deviennent des boucs émissaires tout trouvés ! Le chat noir symbolise alors le monde des ténèbres qui éloigne le bon chrétien du droit chemin. On le soupçonne des pires forfaits. Il participe à des sabbats mystérieux en compagnie du diable... C'est donc la parfaite représentation de Satan.

bastet2Des milliers de femmes innocentes furent torturées, brûlées ou noyées avec leur chat, noir de préférence. En 1233, toute personne accueillant un chat noir sous son toit risquait donc le bûcher, à moins que le chat "noir" n'ait au jabot une petite touffe de poils blancs appelée "marque de l'ange" ou "doigt de Dieu", alors chat et propriétaire étaient éventuellement épargnés. Dans le procès des Templiers, il est fait mention de l’adoration de Lucifer qui apparaissait à ses adeptes sous la forme d’un chat. En 1561, un procès eut lieu où l’on accusa des femmes de se transformer en chattes pour tenir leurs sabbats. Ces procès se finissaient toujours par la mort des accusés mais également des pauvres animaux. Ces derniers étaient jugés comme des personnes. Il est évident que l’Eglise avait trouvé là un bouc émissaire idéal pour lutter contre ses ennemis et frapper l’imagination populaire qui avait besoin d’une victime en chair et en os pour croire au Malin.

A l’époque, le chat noir avait également la réputation d’être mortel : ses dents étaient venimeuses, sa chair empoisonnée et ses poils, si on avait le malheur d’en avaler un, pouvaient être mortels. De plus, ses yeux verts-dorés impressionnaient, tout comme les hommes aux yeux verts et aux cheveux roux, signe de relation avec le diable. Il faut ajouter que l’activité nocturne du chat renforçait les superstitions. Il faisait peut-être peur aussi à cause de ses pouvoirs de guérisseur... A l’époque, on vantait les mérites de leur peau contre les rhumatismes ou encore si l’on voulait se remettre d’une mauvaise chute, il nous suffisait de couper la queue d’un chat noir et d’en sucer le sang...

Mais après tous ces points négatifs, il y a quand même quelques populations qui pensent qu’un chat peut porter bonheur, et notamment la fortune. Comme on dit en Bretagne, si votre chat noir a quelques poils blancs, il vous suffit d’en arracher un (sans vous faire griffer) et la fortune sera à vous. Et au Bourbonnais, si vous rencontrez une chatte noire un soir de pleine lune, elle vous offrira une bourse pleine d’or...


Et pour finir, quelques croyances encore d'actualité :


En Allemagne : Un chat qui se lave les oreilles annonce l'arrivée prochaine de visiteurs.

En Angleterre : Un chat qui dort ramassé sur ses pattes est signe d'un hiver rigoureux.

Au Cambodge : Une chatte tricolore dans un foyer y garantit le bonheur.

En Écosse : Un chat noir errant venant se réfugier sur la véranda apporte la prospérité dans la maison.

Aux Etats-Unis : Un chat blanc en rêve est le signe imminent de la chance.

En France :

- Un chat noir qui traverse la rue devant soi annonce un malheur.
- La traversés d'un cours d'eau avec un chat dans les bras éloigne la chance.
- Un chat errant qui élit domicile dans un foyer y apporte la félicité.

En Irlande : Dix-Sept ans de malchance pour celui qui tue un chat, même accidentellement.

En Italie : Un chat qui éternue assure la chance à ceux qui l'ont entendu.