Il accepte toutes les idées des autres pourvu qu'elles aillent dans le sens des siennes. Dans la vie, il aime une chose par-dessus toutes : lui-même. Chaque fois qu'il se regarde dans le miroir, il se salue.

Pour le Nombriliste, une seule chose compte : lui-même.

C'est la personne la plus centrée sur elle-même que vous rencontrerez. Il ne veut parler que de lui, n'agir qu'en fonction de lui. Il ne s'intéresse qu'à ce qui le concerne personnellement. Son discours est ponctué de "je", de "me" et de "moi". Une conversation avec le Nombriliste pourrait être l'expérience la plus éprouvante de votre vie, car il monologue au lieu de dialoguer avec vous.

Il aime se regarder dans le miroir et s'entendre pérorer. Il est difficile d'avoir une relation avec lui, à moins de le satisfaire sur tous les plans. Le Nombriliste ne fait que ce qui se rapporte à lui.

Une vieille plaisanterie illustre bien ce genre de comportement. Au cours d'une réception, un acteur de Hollywood bavardait avec une femme qu'il venait de rencontrer. Se rendant compte qu'il avait passé deux heures à lui raconter ses projets anciens, courants et futurs, et à lui répéter qu'il avait beaucoup de talent, il lui a dit : "Excusez-moi. Je suis impoli. Je parle de moi-même depuis deux heures. Parlons un peu de vous : comment me trouvez-vous ?". Voilà bien le Nombriliste.

Personne ne peut établir un rapport avec vous si vous parlez constamment de votre personne, de vos enfants, de votre conjoint, de votre carrière et de votre réussite. Votre attitude risque d'énerver, voire de dégoûter votre interlocuteur, qui se rendra compte qu'à vos yeux le monde tourne autour de vous. Cette intense concentration sur vous-même vous rend ennuyeux, car vous voyez le monde d'une façon primaire et égocentrique comme un enfant de deux ans, ce qui est inacceptable de la part d'un adulte.

Technique à utiliser pour neutraliser l'acidité de ces personnes afin qu'elles deviennent moins toxiques pour vous :

Le Nombriliste est incapable de parler de quoi que ce soit qui ne se rapporte pas à lui-même. La technique du désamorçage est donc la plus efficace pour communiquer avec lui, puisque son égotisme est dû à sa peur, à son insécurité. En sachant cela, vous deviendrez plus sensible à ses besoins et il vous sera plus facile de traiter avec lui. Il n'est pas égoïste délibérément, mais parce qu'il ne s'estime pas assez lui-même.

Si son attitude met votre patience à l'épreuve, recourez à la technique de l'expiration de la tension pour dissiper votre frustration tout en poursuivant vos rapports avec lui.

Si l'égoïsme et l'insensibilité du Nombriliste commencent à vous blesser, réagissez au moyen de la technique de l'affrontement. Cependant, restez calme et maître de vous-même, faute de quoi le Nombriliste ne vous écoutera pas. Si vous avez l'air de l'accuser ou de vous lamenter, il se tiendra sur la défensive ; soit qu'il vous attaquera, soit qu'il niera être égoïste. L'ego d'un Nombriliste est généralement aussi fragile qu'une coquille d'oeuf.

Si vous constatez que le Nombriliste ne vous accorde de son temps que lorsque cela lui convient, qu'il ne tient pas compte de ce que vous lui dites et qu'il rapporte tout à sa petite personne, demandez-vous pourquoi vous entretenez des rapports avec lui. La plupart des gens qui sont en contact prolongé avec un Nombriliste finissent par le couper de leur vie, leur patience étant à bout. Une fois que le Nombriliste sera sorti de votre vie, vous pourrez utiliser la technique du chasse-pensée chaque fois qu'il vous reviendra à l'esprit, ainsi que la technique de l'humour en vous concentrant sur l'absurdité du nombrilisme.

Lilian Glass