Il aime les femmes qui portent des vêtements chers, sauf si c'est la sienne.
Il ne s'intéresse à rien qui ne soit pas gratuit.
Il préfère recevoir que donner.
Aucun bout de chandelle n'est jamais trop court pour servir.
Son porte-monnaie est fermé a double tour.

Le Pingre a une si mauvaise opinion de lui-même qu'il ne croit rien mériter qui ne soit bon marché ou gratuit. Il est avare non seulement d'argent, mais aussi de compliments, d'amour et d'affection. Sa conversation porte souvent sur l'argent, sur le prix qu'il a payé telle ou telle chose, sur la bonne affaire qu'il a conclue, sur la façon dont il a marchandé. Il est impressionné par sa propre habileté.

C'est une personne mesquine qui pense si petit qu'elle ne voit pas la vie dans son ensemble. Trop près de ses sous, le Pingre mène une vie à deux sous.

Dans un restaurant, le Pingre sera toujours le dernier à mettre la main dans sa poche. Si c'est lui qui règle la note, il la passera au peigne fin, décortiquant chaque prix et discutant avec le serveur, même si l'erreur est de quelques centimes.

Le Pingre réussit facilement à s'aliéner tout le monde, comme cela a été le cas de Joseph.

Joseph occupait un poste important dans une nouvelle entreprise. Chaque jour, il invitait quelqu'un de différent à déjeuner. Après un certain temps, plus personne ne voulait manger au restaurant avec lui. N'y comprenant rien, joseph a fini par demander à l'un de ses collègues pourquoi il refusait toujours ses invitations. L'homme lui a répondu brutalement : "C'est parce que tu es trop radin et que tu ne règles jamais la note".

La réponse de son collègue lui a ouvert les yeux. Joseph a pu enfin comprendre pourquoi son ex-amoureuse, Tina, avait rompu avec lui. Même si elle ne lui avait jamais clairement dit qu'il était mesquin et radin, elle lui avait constamment fait sentir qu'elle aurait aimé qu'il lui achète des fleurs, un bijou ou une robe. Dans mon cabinet, Tina m'a révélé que Joseph était même pingre en amour : "Il donne un certain nombre de caresses, un certain nombre de baisers et un certain nombre de mots doux".

Quelles que soient les qualités d'un Pingre, l'avarice les neutralise. Selon Confucius, s'associer à un pingre ne vaut même pas la peine d'être envisagé.

Technique à utiliser pour neutraliser l'acidité de ces personnes afin qu'elles deviennent moins toxiques pour vous :


Le Pingre est un type pathétique de terreur toxique, parce qu'il a peu d'estime pour lui-même. La technique de l'Interrogation calme vous aidera dans vos rapports avec lui. En lui posant de nombreuses questions, vous arriverez à lui faire prendre conscience de son avarice. Il sera sans doute embarrassé. Ses réponses vous permettront de mieux saisir ses peurs et, dès lors, de le comprendre et de le tolérer, même si son comportement vous déplait.

En appliquant cette technique, l'une de mes clientes a découvert que, durant la crise économique, son amoureux avait été un enfant pauvre. Il ne possédait qu'une paire de chaussures et ne mangeait pas à sa faim tous les jours. Arrivé à l'âge adulte, il était tenaillé par le souvenir de sa pauvreté. Même millionnaire, il avait toujours l'impression de ne pas avoir assez dargent. Une fois que ma cliente a compris cela, elle a essayé de l'aider à régler son problème logiquement et systématiquement.

Vous pouvez aussi utiliser la technique de l'Affrontement. Au lieu de laisser tomber Joseph parce qu'il se défilait toujours au moment de payer la note au restaurant, ses collègues auraient dû affronter la situation en disant : "Hé ! Joseph, c'est à ton tour de payer". Il est important que vous soyez ouvert et direct avec ces pingres, sinon vous risquez de nourrir des sentiments négatifs à leur endroit et de finir par les haïr. Il est terriblement difficile pour le Pingre de changer ; mais, une fois conscient de son comportement, il sera souvent plus disposé à le modifier et à délier les cordons de sa bourse.

Pour traiter avec un Pingre, la compassion et la compréhension sont nécessaires, et il faut lui parler avec chaleur. La technique du Désamorçage vous aidera à lui témoigner davantage de sympathie.

Lilian Glass