"Eschéquier", c'était le nom donné à une institution financière de la cour de Justice des Ducs de Normandie au Moyen-Age. On l'appelait ainsi en raison du tapis divisé en cases sur lesquelles on effectuait les comptes au moyen de jetons.

En France, "l'Eschéquier" devint, au XVème siècle, le nom d'une cour permanente, puis d'un parlement sous François Ier, pour devenir enfin l'appellation du Trésor Royal.

En Angleterre, "l'Eschéquier", importée par Guillaume le Conquérant après la bataille de Hastings, devint au XIIème siècle la section financière de la "Curia Regis" (Cour féodale de la monarchie), ayant pour mission de contrôler le revenu de l’impôt. Le terme français d'Eschéquier s'anglicisa alors en "Exchequer". Au XIIIème siècle, Henri III Plantagenêt fit de l'Exchequer une cour de justice indépendante de la Curia Regis, chargée des questions concernant le trésor public. Son chef pris le nom (toujours actuel) de "Chancellor of the Exchequer" (Chancelier de l'Echiquier) ou ministre des finances.

Jusqu'en 1997, le Chancellor of the Exchequer était responsable de la politique monétaire et fiscale. À partir de ce moment, la Banque d'Angleterre s’est vue autorisée à fixer de façon indépendante le taux d’intérêt des "exchequer bills" (bons du trésor) et contrôle désormais la politique monétaire. Mais le Chancellor of the Exchequer siège toujours au conseil des gouverneurs de la Banque d'Angleterre.

L'Echiquier, ou Eschéquier, ou Exchequer nous a donné le mot "chèque" en français ou "cheque" en anglais (et probablement le mot "check" en américain).

Leirisanne