Créé sous le Bas-Empire romain, le titre de "Comte" était attribué aux principaux fonctionnaires de l'Empire. A l'époque des Carolingiens, le Comte devint le représentant de l'Empereur ou du Roi dans les provinces. Nommé par lui, il était le chef militaire du district, exerçait la justice et percevait les impôts. Non rétribués, les Comtes recevaient une terre en bénéfice.

D'abord nommés pour une période limitée, ils obtinrent ensuite d'administrer la même région  toute leur vie, puis de transmettre cette fonction à leurs enfants. A partir du IXème siècle, le titre devint ainsi héréditaire et les Comtes formèrent de puissantes dynasties qui constituèrent une aristocratie terrienne, militaire et héréditaire au centre de l'évolution féodale. Ils usurpèrent l'autorité publique et les droits de commandement du roi et entrèrent dans une pyramide de liens personnels (remise de domaines - ou "fiefs" - à des vassaux qui leur juraient, par "l'hommage", obéissance).

Sous l'ancien régime, le Comte se situait au-dessus du Vicomte et en-dessous du Marquis.

Leirisanne