28 février 2007

Vous avez rêvé d'une forêt...

Intuitivement, chacun ressent la forêt comme le symbole de notre vie inconsciente, avec ses richesses et ses obscurités, ses dangers et ses clairières. Les forêts oniriques sont souvent peuplées d'animaux amicaux ou hostiles. Des bêtes "magiques" peuvent y apparaître : oiseaux de nuit, dragons. Parfois - surtout dans des rêves d'enfants - la forêt se peuple de géants.Ce que nous recherchons en rêve dans la forêt, c'est en nous-mêmes que nous tentons de le trouver. Parfois, le rêveur se dirige vers un endroit secret où se... [Lire la suite]
Posté par Leirisanne à 13:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 février 2007

Filer à l'anglaise

Expression signifiant "partir sans dire au revoir, discrètement, sans se faire remarquer". L'attribution aux Britanniques d'une conduite discrète jusqu'à l'impolitesse semble être récente et recevrait difficilement une explication rationnelle, si l'on n'y voit pas une vengeance par laquelle la langue française renvoie la balle aux Anglais qui disent précisément la même chose par l'expression "to take the French leave" (prendre la fuite à la française).
Posté par Leirisanne à 13:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 février 2007

Les quartiers de Paris

L'Assemblée nationale constituante créa, en mai 1790, 48 sections, c'est à dire des circonscriptions électorales où des citoyens actifs élisaient les membres de la Commune et les juges de paix. A partir de 1792, les sections s'occupèrent en permanence des questions politiques, les Parisiens décidant, fin juillet 1792, d'abolir la distinction entre citoyens actifs et citoyens passifs. Dès lors, les assemblées de section, qui siégeaient en permanence, devinrent l'organe politique essentiel des "sans-culottes". Elle... [Lire la suite]
Posté par Leirisanne à 12:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 février 2007

Enigme : La chambre noire

Une pièce sans fenêtre dispose d'une lumière. Trois interrupteurs sont placés à l'extérieur de cette pièce. Sachant que les trois interrupteurs sont en position "off" et qu'on n'a le droit d'entrer qu'une seule fois dans la pièce, comment savoir quel est l'interrupteur qui allume cette lumière ? Précision : on ne peut pas laisser la porte ouverte, on ne peut pas se faire aider de quelqu'un et la porte ne contient pas de vitre. Solution ... ... ... ... ... ... ...Allumer l’interrupteur 1 et attendre... [Lire la suite]
Posté par Leirisanne à 12:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 février 2007

Que voyez-vous ?

Posté par Leirisanne à 12:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 février 2007

Le Bouvier Bernois

Posté par Leirisanne à 12:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 février 2007

Regard d'enfant

Photo : Thierry Boitelle "Alice"   Coeur encore viergeQu'aucune ombre n'effleureClair regard d'enfant © Françoise Verdenne (haïku)  
Posté par Leirisanne à 08:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 février 2007

Vous avez rêvé de feu...

C'est, avec l'eau, le plus grand des symboles universels. Tout, dans le feu, symbolise la vie ardente : sa couleur, sa puissance, sa chaleur, son rayonnement. Le feu est sans doute la moins imparfaite parmi les représentations de la divinité. C'est un cliché de dire que le feu est le grand purificateur. Mais - revers de la médaille - sa fumée étouffe et obscurcit; il brûle, dévore, calcine. Le feu des passions vitalise ou détruit ; le feu du châtiment tue.Si le feu est une représentation de Dieu, il peut aussi symboliser le Père. Ici... [Lire la suite]
Posté par Leirisanne à 12:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 février 2007

Laconique

Etre laconique, c'est utiliser un langage bref. La Laconie est une ancienne contrée de la Grèce occupée par les Doriens au XIIè siècle av. J.-C. ; la capitale était Lacédémone (c'est aujourd'hui un département du Péloponnèse). Les habitants avaient pour habitude d'employer le moins de mots possible.Gilles Henry "Le Dictionnaire des mots qui ont une histoire"
Posté par Leirisanne à 12:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 février 2007

L'Arc de Triomphe

Edifice inventé par les Romains, il était érigé par les généraux vainqueurs (imperator) et plus tard par les empereurs pour célébrer leur triomphe. Porte monumentale, à une ou trois arches, il était orné de statues et d'inscription dédicatoires. L'Arc de Triomphe de l'Etoile fut commencé sous Napoléon Ier en 1806 et inauguré en 1836. Il fut érigé sur les plans de Chalgrin afin d'immortaliser, après la campagne de Prusse, la gloire des armées françaises depuis 1792. Décoré par Rude, Pradier, Cortot et Etex, il porte inscrits les noms... [Lire la suite]
Posté par Leirisanne à 12:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]