La Bible connait 24 classes de prêtres, 24 classes de chantres, les 24 vieillards de l'Apocalypse vêtus de robes blanches, avec des couronnes d'or sur leur tête, 24 sièges, un pour chacun d'eux autour du trône de Dieu. Les figures symboliques des 24 vieillards, selon H.M. Féret commentant l'Apocalypse, désignent le déroulement du temps, moins d'ailleurs du temps astronomique que de l'histoire humaine... s'ils sont vêtus de blanc et couronnés d'or, c'est qu'après avoir participé à la grande lutte de la vérité dans l'histoire, ils partagent maintenant sa victoire. Ces vieillards exercent un rôle sacerdotal et royal : ils louent et adorent Dieu, ils lui offrent les prières des fidèles ; ils l'assistent dans le gouvernement du monde (trônes) et participent à son pouvoir royal (couronnes).

Ce nombre de 24 semble indiquer la double harmonie du ciel et de la terre (12 x 2), la double plénitude sacrée du pèlerinage temporel et de la vie éternelle. On a vu que 12 était le nombre sacré du peuple élu (les 12 tribus d'Israël; les 12 apôtres du Christ) ; on peut concevoir comme un dédoublement de leur rôle sacerdotal et royal, l'un par rapport aux hommes, l'autre par rapport à Dieu, manifesté par une duplication des personnes: 24. C'est multiplier, ou mieux intensifier, le caractère sacré des officiants.

Par une autre voie, le Dr Allendy découvre aussi dans le nombre 24 le symbolisme d'un équilibre harmonieux. Ici, écrit-il, le mécanisme cyclique de la nature (4) est lié à la différenciation cosmique (20) dans l'équilibre harmonieux de la création (2 + 4 = 6). Ce nombre exprime le rapport des cycles permanents avec les nécessités karmiques
(24 = 4 x 6), c'est la roue des renaissances (à 24 rayons)... Les Chaldéens distinguaient en dehors du cercle zodiacal, 24 étoiles, dont 12 australes et 12 boréales et ils les appelaient Juges de l'univers. Il cite enfin Warrain, apercevant dans ce nombre
la combinaison de l'individualité consciente et maîtresse de toutes ses énergies avec le Cosmos développant son harmonie complète.

Le nombre 24 est fréquent dans les contes de fées orientaux et occidentaux. Il y représente l'ensemble des forces humaines et la somme des substances originelles. Il se divise en cinq éléments, cinq sens, cinq organes d'action, les cinq objets connus par ces organes d'action, auxquels s'ajoutent le Mental, l'Intellectuel, l'Individualité et la Prakriti originelle (matière originelle précosmique).