L'arbre occupe une place de choix dans la symbolique universelle. Il est signe d'évolution vitale et de permanence, voire d'éternité. Il relie le ciel et la terre. Il symbolise la renaissance et l'immortalité; et ils le ressentent bien, ceux qui plantent un jeune arbre, dans le but inconscient de se prolonger par-delà leur mort. Les amoureux aussi le ressentent, qui gravent leurs coeurs enlacés dans un arbre de la forêt...

Dressé et phallique, généralement vertical et puissant, l'arbre est le symbole de la masculinité et du Père. Par contre, s'il est opulent, feuillu et chargé de fruits, il peut symboliser l'abri, l'accueil, le refuge, la Mère.

Dans les rêves, il est également symbole de vitalité intérieure ou de dessèchement de soi-même, selon qu'il est verdoyant et plein de sève, ou rabougri et dépouillé.

En tant que symbole phallique, l'arbre devient un symbole de sexualité. Des rêves où l'on tombe d'un arbre sont fréquents. Ils peuvent signifier une peur de l'impuissance. Toujours dans ce domaine, certains adolescents rêvent qu'ils abattent un arbre. Ces rêves sont liés au complexe d'Oedipe ; le garçon "abat", diminue l'influence de son père, afin de posséder en exclusivité l'amour de sa mère. D'autres rêves présentent un arbre en tant que symbole de castration : les branches pendent, les branches sont arrachées (c'est le même symbole que les dents qui se détachent). Chez la femme, la stérilité affective et la frigidité sont souvent symbolisées par un arbre portant des fleurs fanées.

Dans les rêves, les quatre parties de l'arbre doivent être envisagées (racines, tronc, feuillage et branches, fruits éventuels). Il est assez fréquent qu'on se voie en rêve fouiller le sol et gratter la terre afin de dégager des racines fortes et luisantes. C'est, on le comprend, un excellent signe de recherche profonde de soi.

Les racines de l'arbre symbolisent "l'implantation" de la personnalité dans l'affectivité ; elles représentent l'inconscient qui nourrit le conscient.

Le tronc est l'élément vertical, symbole de la personnalité qui se dresse, et aussi de la partie apparente et sociale de soi-même. Comme nous l'avons vu, le tronc peut représenter la sensation que l'on a de sa propre sexualité.

Les branches et le feuillage peuvent revêtir de multiples aspects. Il suffit de dessiner spontanément un arbre pour s'en rendre compte. Le "test de l'arbre" est d'ailleurs très employé pour l'analyse de la personnalité. Certains feuillages sont compacts, en boule, refermés sur eux-mêmes, comme la personne qui les a rêvés. D'autres sont magnifiquement étalés, puissants. Les branches peuvent être dressées, penchées, mortes, arrachées, "désespérées", ou, au contraire, jaillissantes comme une promesse. Ces nombreux aspects possibles doivent être examinés soigneusement.

Pierre Daco - L'interprétation des rêves